La cuisine en Malaisie

Rédigé par fabien - - Aucun commentaire

La Malaisie, avec son climat tropical humide et sa végétation luxuriante, est particulièrement fertile. Avec sa longue bande côtière et son climat tropical, la Malaisie est riche en produits naturels.

Les fruits de mer y sont magnifiques - crabes, homards, huîtres, crevettes géantes, écrevisses, calmars -, tout comme les légumes et les fruits : haricots géants, cœurs de palmiers, fruits de l'arbre à pain, gombos, luffas, châtaignes d'eau, pousses de bambou, taras, ananas, mangues, etc.

Herbes et épices tiennent aussi une place essentielle dans la cuisine malaise, et servent à relever de nombreux plats chinois assez fades introduits en Malaisie, qui sont ainsi adaptés au goût local. Ils sont relevés soit par une sauce épicée au piment comme dans la recette du crabe au piment, soit par de la pâte de crevette. Citronnelle, graines et feuilles de coriandre, cumin, cardamome, gingembre vert, tamarin, clou de girofle et anis ne sont que quelques-unes des épices utilisées dans d'innombrables combinaisons, pour donner des saveurs différentes à des plats très simples.

L'influence indienne est aussi sensible dans les sauces épicées ou fortes qui rappellent les caris de l'Inde du Sud, bien qu'ils soient moins forts, ou encore dans les sambals, qui peuvent être servis en accompagnement ou, comme cela se fait en Malaisie, être mélangés à d'autres ingrédients pour former le plat principal, par exemple le sambal sotong.

Le saté - ou satay en Malaisie - est un exemple typique du développement de la cuisine à découvrir lors d'un voyage en Malaisie. Son origine provient sans aucun doute du kebab arabe. C'est devenu un plat raffiné, fondant dans la bouche, la viande ayant préalablement été marinée.

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot ujbcg ?